Réaliser un examen d’adéquation levage

L’examen d’adéquation est une analyse réglementaire à effectuer avant l’utilisation d’un moyen de levage. Ce document doit être complété par le chef de manœuvre et le grutier (Arrêté du 1er mars 2004 relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage).

Réaliser un examen d'adéquation de levage
Examen d’adéquation de levage : le comprendre et le réaliser

Vous pourrez télécharger un exemple d’adéquation en fin d’article

D’abord, qui est le chef de manœuvre ?

C’est la personne qui dirige l’opération de levage. Il doit être formé et habilité aux gestes de commandement utilisés pour le guidage de l’opération. Si vous souhaitez louer une grue mobile sur un chantier et que votre équipe ne dispose pas d’un compagnon habilité, vous devez envisager de demander la présence d’un chef de manœuvre à l’entreprise de levage que vous aurez choisi.

Que faire pour réaliser son examen d’adéquation ?

Bien souvent totalement oublié ou bien considéré comme une corvée, l’examen d’adéquation est pourtant le meilleur moyen de garantir la sécurité de tous durant une opération de levage. Il permet au chef de manœuvre de contrôler que toutes les conditions sont propices à l’utilisation de la grue sur le chantier.

  • Contrôlez les documents de l’engin et les habilitations du grutier

Une grue ou tout autre engin de manutention est soumis à des contrôles périodiques, notamment la VGP (Vérification Générale Périodique) qui doit avoir lieu tous les 6 moisDurant cette vérification, les apparaux de levage (élingues, chaines…) sont également contrôlés. Si vous utilisez vos propres élingues comme c’est souvent le cas, pensez à les faire contrôler par un organisme agréé. L’entreprise de location doit être en mesure de vous présenter les documents relatifs à ces contrôles.

Le grutier doit au même titre que le chef de manœuvre être formé et habilité. Il est important de contrôler la validité de son autorisation de conduite (délivrée par son employeur) et de son CACES.

Astuce : Pour gagner du temps sur le chantier, vous pouvez demander à l’entreprise de location de vous fournir l’ensemble de ces documents avant l’intervention.

  • Vérifiez l’adéquation entre l’opération à réaliser et les abaques de la grue

Avant d’utiliser la grue, il est primordial d’avoir déterminé le poids exact de la charge à lever, d’y ajouter ceux du moufle (crochet) et des apparaux de levage.

Une fois la charge définie, il faut vérifier la portée de levage et définir la longueur de flèche à sortir pour exécuter l’opération. Il parait bien sûr évident que ces informations ont été déterminé au moment de choisir la grue mais il est important de les vérifier avec le grutier qui peut avoir une autre approche que vous.

N’hésitez pas à faire déplacer un professionnel sur votre chantier avant de louer un engin de levage, il saura vous conseiller sur son utilisation et définir avec vous le matériel à utiliser.  

Matizy comparateur location de matériel
Trouvez un fournisseur de matériel sur Matizy.fr
  • Contrôlez de l’environnement et de stabilité du sol

Une fois l’adéquation entre la charge à lever et la capacité de la grue validée, il faut maintenant prendre le temps de repérer l’environnement de travail.

Afin d’éviter un risque de basculement de la grue, il est important de connaitre la nature du sol et celle du sous-sol, prendre en compte la présence d’une cavité, d’une conduite d’eau ou de gaz… Si la grue est positionnée à proximité d’une fouille, il faut veiller à respecter la distance de talutage qui doit être égale à la profondeur de la fosse.

Vérifiez également si l’engin est positionné à proximité d’une ligne électrique basse ou haute tension et veillez à respecter la distance de sécurité (Ligne électrique BT= 3m / HT = 5m).

Le calcul permettant d’estimer la portance du sol, figure dans l’examen d’adéquation téléchargeable en fin d’article

  • Prenez en compte des conditions météorologiques

Afin de limiter les risques liés à la météo, il est préférable de disposer d’un système d’alerte météo sur le chantier. Météo France propose un service de prévision météorologique dédié aux entreprises du BTP mais ils en existent d’autres.

http://services.meteofrance.com/e-boutique/climatologie/suivi-meteorologique-chantier-detail.html

Le risque principal lié à la météo dans le cadre d’une opération de levage reste le vent qui peut engendrer des forces imprévues sur la charge mais aussi sur la grue.

Un bon de nombre de grues mobiles sont équiper d’un anémomètre qui permet d’évaluer la force du vent et d’alerter le grutier.

Vous pouvez maintenant rédiger votre examen d’adéquation !

Une fois l’examen d’adéquation terminé, le travail peut commencer en toute sécurité.

RAPPEL, la coupure du CEC de la grue (contrôle d’état de charge) est interdite.

Merci d’avoir lu cet article 😉

Télécharger ici le modèle d’examen de l’UFL (Union Française du Levage)

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Pensez à le partager ! 😉

1 thought on “Réaliser un examen d’adéquation levage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *